Le droit, Ottawa, Ontario, 1939
Master Mariner and Arctic Explorer, p. 126 & 127
Author : Captain Joseph Elzéar Bernier

Captain Bernier «For many years I had been dreaming of the happiness that might some day be mine. The day that I would be united in mariage with «my little Rose», whom I had known and loved since I was ten years of age. She had returned my affection; we had corresponded regularly and had reached an «understanding» in our letters.

When I landed at L’Islet on my way to Québec early in October, I had obtained my father’s and mother’s consent to my mariage. I had then called at her house with my cousin Joseph Caron. Her father, Louis Caron, was a well-to-do farmer living some three miles from our house. After dinner and a round of cards, I had asked her father and mother for little Rose’s hand. They had assented, and our engagement was sealed with a kiss...

...The wedding took place on the eight of November, 1870, in the parish Church of L’Islet. I was then eighteen years ten months, and my bride was fifteen years and eleven months. She was tall, well-formed, pretty girl, fair-hairred and with lovely blue eyes. She was graceful and possessed a charming disposition, always cheerful and encouraging.»

Les Bernier étaient marins de père en fils. Le jeune Joseph Elzéar a reçu une discipline de fer inculquée par son père, le capitaine Thomas Bernier, formé à la dure école de la Marine Royale Britannique.

Très jeune, dès l’âge de 12 ans, Joseph Elzéar quitte l’école et devient mousse sur le St-Joseph le brigantin que son père venait de construire. Dorénavant, Joseph Elzéar Bernier poursuivrait son éducation de marin sous la tutelle de son paternel. Quitter sa mère et la douceur de son foyer lui fut difficile, mais l’appel de la mer a été plus fort que tout. Il ne laissait pas que sa famille à L’Islet sur Mer, mais celle qu’il aimait Rose Caron. C’est à l’école du village, que Joseph Elzéar Bernier fit la rencontre de celle qui allait devenir sa première épouse.

Le droit, Ottawa, Ontario, 1939
Master Mariner and Arctic Explorer, p. 126 et 127

Auteur : Captain Joseph Elzéar Bernier
(Traduction par Claude Laflamme)

«Depuis longtemps, ma dixième année en fait, que je rêvais de m’unir à Rose. Elle et moi en étions d’ailleurs venus à une entente à ce propos, au fur et à mesure de notre correspondance.

Lors de mon passage à L’Islet, au début d’octobre, j’avais obtenu le consentement de mes parents pour mon mariage. Je me rendis ensuite chez Rose, en compagnie de mon cousin, Joseph Caron. Le père de Rose, Louis Caron , était un fermier qui habitait à trois milles de chez nous. Après le souper, et après une partie de cartes, je demandais la main de Rose à ses parents, qui y consentirent eux aussi. 7Notre promesse fut alors scellée par un baiser. Le mariage eut lieu le 8 novembre 1870, dans l’église paroissiale de L’Islet. J’avais 18 ans, Rose, 16 ans. Elle était déjà grande, bien faite, et elle avait des cheveux blonds et les yeux bleus. Elle était gracieuse et était par nature optimiste.»

 

Islet perDeBernier mere 4 5 6

 

 

Présentation
Marin
Explorateur
Famille
La presse
Les navires
de Bernier
Exclusivités
& Videos
Le film documentaire
Mouton Rose Film Intl.
Accueil
©MRFI
LES ANCÊTRES ET LA FAMILLE
English